La BEI est prête à soutenir le Vietnam

Mercredi, 10 janvier 2018 à 17:45:47
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement, Trân Hông Hà (à droite), et le vice-président de la BEI, Jonathan Taylor. Photo : TNMT.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam déroule le tapis rouge aux investisseurs européens, notamment dans les énergies renouvelables, les transports et l’agriculture de hautes technologies.

C’est ce qu’a déclaré le ministre vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement, Trân Hông Hà, en recevant le 9 janvier, à Hanoi, le vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), Jonathan Taylor, en visite de travail au Vietnam.

Comme les évolutions des changements climatiques au Vietnam sont complexes, le ministre Trân Hông Hà a plaidé pour une coopération plus étroite entre le Vietnam et les pays européens dans ce domaine. Il a jugé nécessaire de développer les énergies renouvelables, de renforcer la protection de l’environnement et l’adaptation aux changements climatiques.

Trân Hông Hà a appelé les pays européens à partager leurs expériences avec le Vietnam dans l’accélération de la croissance verte et le développement d’une économie à faible émission de carbone. Il a aussi proposé à la BEI d’aider le Vietnam à augmenter les exportations des produits agricoles vers les pays européens.

Le ministre vietnamien a invité la BEI à participer à des projets de coopération entre les entreprises vietnamiennes et européennes dans les domaines des ressources naturelles et de l’environnement.

Le vice-président de la BEI, de son côté, a affirmé la volonté de sa banque d’élargir ses investissements au Vietnam.

La BEI est prête à soutenir le Vietnam dans la mise en œuvre des projets de résilience au changement climatique, de minimisation des conséquences des catastrophes naturelles, de développement des énergies renouvelables et des communications respectueuses de l’environnement, lesquels sont les domaines que la BEI a des atouts, a souligné Jonathan Taylor.

Les deux hommes ont aussi discuté des questions régionales et internationales d’intérêt commun.

NDEL