BNP Paribas prête à partager les expériences sur l’actionnarisation du Vietnam

Mercredi, 19 avril 2017 à 11:06:15
 Font Size:     |        Print
 

Le Vice-PM vietnamien, Vuong Dinh Huê (à gauche) et le directeur général de la BNP Paribas pour l’Asie-Pacifique, Christian de Charnace. Photo: VNA.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - Le Vice-Premier ministre (PM) vietnamien, Vuong Dinh Huê, a travaillé, le 18 avril, à Hanoi, avec une délégation de la Banque BNP Paribas (France) pour l’Asie-Pacifique, conduite par Christian de Charnace, son directeur général sur l’actionnarisation et le désinvestissement des entreprises publiques.

Selon Christian De Charnace, son pays a compté plusieurs entreprises publiques spécialisées dans la communication, l’aéroport, les transports, etc. Actuellement, la plupart de celles-ci ont été actionnarisées et sont en activité rentable. La banque BNP Paribas a participé à des consultations ​pour de nombreuses opérations de privatisation en France, a indiqué Christian De Charnace.

Au Vietnam, cette banque a enregistré un solde créditeur d’environ 300 millions de dollars. Elle est aussi chargée du rôle de consultant pour la vente des actions de la Compagnie aérienne vietnamienne Vietjet Air

Lors de la séance de travail avec la partie vietnamienne, Christian De Charnace a donné des conseils sur de nombreuses questions importantes que sont l’évaluation des entreprises publiques, les investisseurs stratégiques, le rôle des consultants dans l’actionnarisation des entreprises publiques, la classification des titres, entre autres.

Plusieurs années après l’actionnarisation, 96% des entreprises publiques du Vietnam ont été actionnarisées, pourtant seulement 8% des actions de ces entreprises se sont vendues aux individus et entreprises privées. Alors, outre l’actionnarisation, les entreprises publiques déjà actionnarisées doivent accélérer le désinvestissement de l’État.

Le Vice-PM Vuong Dinh Huê a affirmé que les conseils de la BNP Paribas concernant l’actionnarisation des entreprises publiques et les capitaux sont jugées très importants pour le Gouvernement vietnamien dans l’élaboration et le perfectionnement des politiques et des lois relatives à l’actionnarisation, ainsi que le désinvestissement des entreprises publiques.

NDEL