Le Vietnam enregistre des investissements s’élevant à 112 milliards de dollars en provenance des pays du CPTPP

Vendredi, 11 janvier 2019 à 14:27:17
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne – Selon le ministère du Commerce et de l’Industrie, l'Accord global et progressiste de partenariat transpacifique (CPTPP) qui entrera en vigueur en janvier 2019 créera une zone de libre-échange représentant un dixième de l’économie mondiale.

Le CPTPP permettra de réduire les droits de douane sur les produits agricoles et industriels, de simplifier les règlements sur l’investissement et de mieux protéger la propriété intellectuelle. Avec 11 pays membres, l’accord servira à la lutte contre le protectionnisme, surtout dans le contexte actuel du conflit commercial sino-américain.

Le 30 décembre 2018, le CPTPP est entré en vigueur entre l’Australie, le Canada, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande et Singapour. Ces six premiers pays ont mis en œuvre leurs premières tranches de réduction des droits de douane en vertu de l’accord.

Le 12 novembre 2018, avec l'approbation de 96,7% des députés, l'Assemblée nationale du Vietnam a approuvé la résolution de ratification du CPTPP et des documents connexes, faisant du Vietnam le septième pays à l’avoir ratifié.

À ce jour, les pays du CPTPP représentent 15,7% des exportations et 16% des importations du Vietnam. Ils investissent environ 112 milliards de dollars, soit 15% des investissements directs étrangers, dans le pays, outre une part importante des investissements indirects issus des activités de fusion-acquisition.

Le CPTPP permettra de renforcer le processus de réforme, d’élargir les marchés d'exportation, d’intensifier la concurrence sur le marché intérieur, concurrence qui poussera les entreprises locales, dont notamment les petites et moyennes entreprises, à se moderniser, à améliorer la qualité de leurs produits, à rechercher de nouvelles technologies, à devenir plus efficaces, à réduire les prix, etc.

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie suggère que les entreprises agissent promptement. Il leur faudrait, selon ledit ministère, se renseigner sur les règlementations du CPTPP et évaluer les enjeux de cet accord afin d’arriver à des solutions adéquates face à la concurrence et de profiter des opportunités offertes par le CPTPP.

NDEL