Le PM vietnamien souligne les orientations de coopération pour l'Asie de l'Est

Mercredi, 15 novembre 2017 à 10:30:38
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien, Nguyên Xuân Phuc (au centre), lors du 12e Sommet de l'Asie de l'Est. Photo : VGP.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - L’ASEAN et les autres pays du monde doivent faire face à de nombreux défis, dont notamment le terrorisme, l'extrémisme violent, la prolifération nucléaire, la garantie de la cybersécurité et de la sécurité maritime.

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre (PM) du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, lors du 12e Sommet de l'Asie de l'Est (EAS 12) tenu le 14 novembre, à Manille, aux Philippines, dans le cadre du 31e Sommet de l'ASEAN et des réunions connexes.

Cet événement a réuni les dix pays de l’ASEAN et les huit partenaires de cette association tels que la Chine, la Japon, la République de Corée, l’Inde, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis et la Russie.

Dans son discours, le PM vietnamien a également partagé ses préoccupations devant la situation actuelle en péninsule coréenne, en particulier les récents essais de missiles balistiques nucléaires de la République populaire démocratique de Corée qui menacent la paix et la stabilité dans la région.

S’agissant des futures orientations de coopération pour l'Asie de l'Est, le chef du gouvernement vietnamien a jugé nécessaire de rendre plus substantiels les mécanismes de dialogue et de coopération, d’édifier une structure régionale ouverte, équilibrée, transparente et fondée sur la loi, ainsi que de promouvoir le rôle de l’EAS dans le règlement des défis régionaux. Il a hautement apprécié la décision des pays de l’EAS de faire de la coopération maritime une nouvelle priorité.

Au sujet de la Mer Orientale, le PM Nguyên Xuân Phuc a confirmé la position commune de l’ASEAN et notamment les principes mentionnés dans le communiqué conjoint de la 50e Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN tenue en août dernier. Il s’agit de garantir la sécurité et la liberté de navigation maritime et aérienne dans cette zone maritime ; de régler les différends par des mesures pacifiques et sur la base du droit international, à fortiori la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 ; sans recourir à la force ni menacer d'y recourir ; de respecter strictement les processus juridiques et diplomatiques ; d’appliquer pleinement et sérieusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et de parvenir rapidement à un Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Le PM vietnamien a aussi salué la récente adoption par l’ASEAN et la Chine du cadre du COC, avant de souligner l’importance d’accélérer les négociations en vue d’établir un code de conduite réalisable, juridiquement contraignant et conforme au droit international. Cela, selon lui, permettra de maintenir la paix, la stabilité et le développement durable de la Mer Orientale.

Vue générale du 15e Sommet ASEAN - Inde. Photo: VGP.

Le PM vietnamien plaide pour une coopération accrue ASEAN - Inde

Le même jour, le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc a assisté au 15e Sommet ASEAN - Inde et prononcé un discours dans lequel il a évalué la coopération et les perspectives des relations ASEAN - Inde.

Représentant le pays coordinateur des relations ASEAN - Inde, le PM vietnamien a souligné l’importance d’approfondir les relations entre les deux parties, d’exploiter au mieux les avantages de l’Accord de libre-échange bilatéral, et de mettre en œuvre efficacement les projets bilatéraux destinés à réduire les écarts de développement, à lier les deux économies et à renforcer les échanges populaires.

Il a aussi déclaré compter sur le soutien de l'Inde pour l’édification de la Communauté de l’ASEAN et la valorisation du rôle central de cette association dans une nouvelle structure régionale. Nguyên Xuân Phuc a affirmé que le Vietnam collaborerait avec les autres membres de l’ASEAN et l’Inde pour assurer le succès du Sommet de célébration du 25e anniversaire des relations ASEAN - Inde prévu en janvier 2018 à New Dehli.

Les dirigeants participent à une réunion sur le Partenariat économique intégral régional. Photo: VGP.

Les dirigeants de l’ASEAN parviennent à des décisions importantes

Mardi toujours, le PM vietnamien a assisté à une réunion sur le Partenariat économique intégral régional (RCEP), où les participants ont réaffirmé leur volonté d’accélérer les négociations afin de parvenir à un accord entre l’ASEAN et six partenaires (l’Australie, la Chine, la République de Corée, l’Inde, le Japon et la Nouvelle-Zélande).

Les dirigeants de l’ASEAN ont aussi signé un consensus sur la protection et la promotion des droits des travailleurs migrants. Après 10 ans de négociations, l’ASEAN s’est enfin engagée à garantir aux travailleurs migrants les droits et les intérêts fondamentaux tels que l’assurance sociale et le traitement humanitaire. Ce consensus témoigne des efforts de l’ASEAN dans l’édification d’une communauté orientée vers le peuple et axée sur le peuple.

* Le même jour ont eu lieu la cérémonie de clôture du 31e Sommet de l’ASEAN et des conférences connexes et la passation de la présidence de l’ASEAN à Singapour. Ce dernier a annoncé la priorité de la coopération au sein de l’ASEAN en 2018 : « Saisir l’avenir pour s’orienter vers une Communauté de l’ASEAN autonome et innovante ».

Singapour a enfin promis de travailler en étroite collaboration avec les autres pays aséaniens et les partenaires de l’ASEAN afin de réaliser avec succès les objectifs de la Vision 2025 de la Communauté de l'ASEAN.

NDEL