La Chine prend en haute estime ses relations avec le Vietnam

Mardi, 17 avril 2018 à 15:35:00
 Font Size:     |        Print
 

Le secrétaire du CC du PCV et président de la Commission centrale de l’Économie du PCV, Nguyên Van Binh (à gauche), et le vice-président chinois, Wang Qishan, le 17 avril à Pékin. Photo: VOV.

Nhân Dân en ligne - Dans le cadre de sa visite de travail du 15 au 19 en Chine, une délégation du Parti communiste du Vietnam (PCV), conduite par le secrétaire du Comité central (CC) du Parti, Nguyên Van Binh, également chef de la Commission centrale de l’Économie, a rencontré ce mardi, à Pékin, le vice-président chinois Wang Qishan.

Nguyên Van Binh a félicité la Chine d’avoir organisé avec succès la première session de la 13e Assemblée populaire nationale de Chine et de la 13e Conférence consultative politique du peuple chinois. Il s’est déclaré convaincu que sous la direction du Parti communiste chinois (PCC) dont le Secrétaire général Xi Jinping est le noyau, le peuple chinois atteindrait les objectifs fixés par le XIXe Congrès national du PCC.

Le dirigeant vietnamien s’est réjoui du développement vigoureux des relations entre les deux Partis et les deux pays ces derniers temps. Le Parti, l’État et le peuple vietnamiens attachent toujours de l’importance au renforcement des relations d’amitié traditionnelle et de partenariat de coopération stratégique intégrale avec la Chine, a-t-il affirmé.

Nguyên Van Binh a appelé les deux pays à continuer à concrétiser les conceptions communes des hauts dirigeants et à mettre en œuvre efficacement les accords bilatéraux déjà signés. Il a aussi jugé nécessaire de maintenir régulièrement les visites et rencontres de haut rang, ainsi que de rendre plus substantielle la coopération bilatérale dans tous les domaines.

Pour sa part, le vice-président chinois Wang Qishan a souligné la volonté du Parti, du gouvernement et du peuple chinois de consolider et d’approfondir leurs relations avec le Vietnam selon la devise des « 16 mots d'or » (voisinage amical, coopération intégrale, stabilité durable, orientation vers l’avenir) et dans l'esprit des « quatre bons » (bon voisin, bon ami, bon camarade, bon partenaire).

Partageant le même point de vue que le chef de la Commission centrale de l’Économie du PCV, Wang Qishan a plaidé pour l’intensification des échanges de délégations de haut rang afin de consolider la confiance politique entre les deux pays. Il a aussi insisté sur l’importance de promouvoir la connectivité dans les domaines stratégiques et les échanges populaires, ainsi que de bien contrôler les désaccords en vue d’accélérer un développement sain et stable des liens étroits entre les deux Partis et les deux pays.

* Auparavant, la délégation communiste vietnamienne a travaillé avec les responsables de certains organismes chinois comme le Bureau d’étude des politiques du CC du PCC, le Centre de recherche sur le développement du Conseil d'État et la Commission de contrôle et de gestion des biens publics du Conseil des Affaires d'État.

Lors de ces séances de travail, les deux parties se sont informées de la situation actuelle de leurs Partis et de leurs pays respectifs. Ils ont également partagé des expériences visant à accélérer l’œuvre de réforme, de développement socio-économique et d’intégration internationale de chaque pays dans la nouvelle conjoncture.

Selon l’agenda, après Pékin, la délégation vietnamienne se rendra à Shanghai.

NDEL