IXe Congrès national du PCV: Valoriser la force de toute la nation, accélérer l’industrialisation et la modernisation du pays

Dimanche, 17 janvier 2016 à 10:55:51
 Font Size:     |        Print
 

Vue générale du IXe Congrès du PCV. Photo d'archives/NDEL.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - Le IXe Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) a eu lieu du 19 au 22 avril 2001 à la capitale de Hanoï, réunissant 1.168 délégués représentant les 2.479.719 membres du Parti dans l'ensemble du pays.

Le Congrès s’est tenu au moment où le XXe siècle venait de prendre fin, ouvrant le nouveau millénaire. La tendance à la mondialisation s’est développée vigoureusement, poussant divers pays à promouvoir leur coopération tout en livrant la concurrence et subissant l’interdépendance. Après quinze années du Renouveau (Dôi moi), le pays a abouti à de nombreux acquis importants, créant la position et la force pour réaliser l’œuvre du Renouveau en profondeur. Cependant, à côté des avantages, notre pays devait faire face à de nombreux défis, notamment à quatre risques comme l’arriération de l’économie; la déviation du socialisme; la corruption et la bureaucratie; «l’évolution pacifique» entreprise par les forces hostiles.

Sous le mot d’ordre «Intelligence, démocratie, solidarité, renouveau», le IXe Congrès national du PCV a fait le bilan des cinq années de mise en œuvre des résolutions du VIIIe Congrès national du PCV, des dix années de la réalisation de la Stratégie de stabilisation et de développement socio-économique à l’horizon 2000 et des quinze années du Renouveau ; continué d’affirmer la valeur des quatre enseignements sur le Renouveau tirés par les congrès nationaux des mandats précédents. Il a indiqué clairement le modèle général de l’époque transitoire vers le socialisme au Vietnam qu’est le développement de l’économie marchande à plusieurs composants opérant selon les mécanismes du marché sous la gestion de l’État et à orientation socialiste. Le moteur essentiel pour développer le pays est le bloc de grande union nationale sur la base de l’alliance entre ouvriers, paysans et intellectuels sous la direction du Parti, la combinaison harmonieuse des intérêts de l’individu, de la collectivité et de la société, la valorisation de tous les potentiels et les ressources de tous les secteurs économiques et de toute la société.

Mu par la volonté de valoriser les forces de l’ensemble du peuple pour l’édification et la défense de la Patrie, le Congrès a adopté la ligne de développement économique: «accélérer l’industrialisation et la modernisation, édifier une économie indépendante et autonome afin de faire du Vietnam un pays industrialisé ; accorder des priorités au développement des forces de production, tout en édifiant les rapports de production conformes à l’orientation socialiste; valoriser au haut niveau les ressources intérieures, profiter des ressources extérieures et intégrer activement l’économie internationale pour un développement rapide, efficace et durable; atteindre une croissance économique étroitement liée au développement de la culture, améliorer graduellement le niveau de vie matérielle et spirituelle du peuple; réaliser le progrès et la justice sociale, protéger et améliorer l’environnement; combiner le développement socio-économique et le renforcement de la défense et de la sécurité». Pour d’autres domaines, le Congrès a déterminé les tâches de développement de l’éducation et de la formation, des sciences et des technologies; d’édifier une culture vietnamienne moderne et empreinte de l’identité nationale; de renforcer la défense-sécurité; d’impulser la réforme organisationnelle et des activités de l’État, valoriser la démocratie, de renforcer la législation; de réaliser de manière constante la politique extérieure d’indépendance, d’autonomie, d’ouverture, de diversification et de multilatéralisation des relations internationales. Le Vietnam entend être un ami et partenaire de confiance de tous les pays et œuvre pour la paix, l’indépendance et le développement».

Le Congrès a affirmé qu’il fallait faire grand cas de l’édification du Parti sain et puissant. Il s’agissait de la tâche essentielle, d’un facteur décisif de l’existence et du développement de notre Parti, d’un facteur garantissant la victoire de l’œuvre d’industrialisation, de modernisation et d’intégration régionale et mondiale, pour édifier et défendre fermement la Patrie. Sur la base de l’évaluation objective de la situation mondiale et nationale, le Congrès a défini la Stratégie de développement socio-économique à l’horizon 2010, dont l’objectif global était de faire sortir le pays du sous-développement, d’améliorer nettement la vie matérielle, culturelle et spirituelle de la population; de créer un fondement permettant au Vietnam de devenir dans l’essentiel un pays industrialisé et moderne en 2020. Les ressources humaines, les capacités scientifiques et technologiques, les infrastructures, les potentiels économiques, la défense et la sécurité doivent être renforcés; les institutions d’une économie de marché à orientation socialiste formées pour l’essentiel; le statut de notre pays sur la scène internationale rehaussé».
Le Congrès a élu le Comité central du PCV comprenant 150 membres. Le 1er Plénum du Comité central du PCV a élu un Bureau politique de 15 membres; et un Secrétariat de 9 membres. M. Nông Duc Manh a été élu Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam.

Le IXe Congrès national du PCV a une signification historique, ouvrant la voie permettant au pays de saisir les opportunités pour avancer dans le nouveau millénaire, réaliser l’objectif d’édification d’un Vietnam avec un peuple riche, un pays puissant, une société équitable, démocratique et civilisée.

NDEL