La philosophie du refus de la misère pour le développement social dans la pensée de Hô Chi Minh

Lundi, 18 mai 2015 à 02:21:25
 Font Size:     |        Print
 

Le Président Hô Chi Minh utilise la repiqueuse au centre de la production expérimentale des variétés de riz à Hanoi. Photo d'archives: VNA.

Nhân Dân en ligne - Plus que jamais, l'esprit de l'éradication de la famine et de la réduction de la pauvreté, ainsi que de l'édification nationale selon l'enseignement de l'Oncle Hô, doit être porté à un nouveau niveau.

C'est ce qu'a affirmé le professeur associé - docteur Lê Quôc Ly, directeur adjoint de l'Académie nationale de Politique Hô Chi Minh dans un article intitulé «Philosophie de l'éradication de la famine et de réduction de la pauvreté dans l'objectif du développement social dans la pensée de Hô Chi Minh», publié à l'occasion du 125e anniversaire de la naissance du Président Hô Chi Minh.

Le monde a connu de forts changements ces derniers temps avec, entre autres, une mondialisation et une intégration qui sont une tendance évidente et irréversible. En cette conjoncture, de nombreux pays et groupes ethniques ont l'opportunité de changer et de se développer, et disposent des conditions favorables pour édifier une société grâce à une croissance économique rapide et soutenue. Cependant, plusieurs autres font face à d'importants défis comme l'instabilité sociale, le chômage, la pauvreté..., ce qui exige de ceux-ci de prêter attention à développer une société équitable, démocratique et progressiste.

Ce sont des exigences objectives de l'édification d'une société raisonnablement prospère dans le présent et l'avenir. Par conséquent, sans un de ces deux aspects économique ou social, il est difficile pour la société de se développer comme il est facile qu'elle se développe de manière non-durable. Raison pour laquelle le refus de la misère est une stratégie importante dans de nombreux pays.

Au Vietnam, les tâches de refus de la misère ont spectaculairement progressé avec un taux de pauvreté ramené de 59% en 1993 (selon l'ancienne norme de pauvreté) à 8,2% en 2014 (selon les nouvelles normes de pauvreté pour la période 2011 - 2015). Si l'on regarde l'histoire, on peut voire que partant d'une société où le peuple vivait dans la famine, la misère et l'esclavage, il s'est levé, sous la direction du Parti et de l'Oncle Hô, pour mener une révolution, édifier le pays, développer vigoureusement l'économie et avoir une belle société comme aujourd'hui. On peut constater les acquis impressionnants obtenus par les simples chiffres précités. Ces performances ont affirmé la justesse de la ligne et des politiques du Parti et de l'État dans l'étude et l'application des enseignements du président Hô Chi Minh.

Jetant un regard rétrospectif sur près de 30 ans de Renouveau, notre pays a enregistré de nombreux acquis importants en tous domaines qui ont une signification historique sur le plan tant théorique que pratique. Bien que la société vietnamienne actuelle présente toujours des limites et difficultés qui doivent nous conduire à œuvrer davantage pour les surmonter, les acquis obtenus dans la lutte contre la pauvreté ces derniers temps ont contribué pour une part importante à l'institution d'une société paisible, heureuse et belle comme aujourd'hui.

Le Président Hô Chi Minh lors du Congrès national du Parti socialiste français à Tours, en décembre 1920. Photo: Archives VNA.

Le développement intégral allant de l'économie à la société et à l'environnement crée pas à pas les bases du développement durable d'un Vietnam prospère et puissant. La philosophie de la lutte contre la pauvreté pour le développement social dans la pensée de Hô Chi Minh conduira pour toujours notre Parti et notre peuple, avec des soins prodigués à ce dernier sur tous les plans, matériel, spirituel et environnemental pour qu'il mène une vie heureuse, vive dans la paix, la verdure, la propreté et la beauté.

La philosophie de la lutte contre la pauvreté pour le développement social dans la pensée de Hô Chi Minh est celle d'un développement durable afin de bénéficier d'une société connaissant une croissance économique soutenue, où justice et progrès social sont assurés, et où environnement et écologie sont sains.

Dès les premières journées après la naissance du pays, l'Oncle Hô a qualifié d'important et d'urgent le refus de la misère, le considérant comme une lutte contre un ennemi. Il a indiqué que la famine et la pauvreté sont l'un des trois ennemis à anéantir. Il a confié la tâche à l'ensemble du peuple d'«anéantir la famine, l'ignorance et l'agresseur étranger». Le Président Hô Chi Minh a défini l'objectif à atteindre afin que le peuple sorte de la misère, ait un travail et mène une vie heureuse et aisée.

Dans son Testament, le Président Hô Chi Minh a déclaré : «Notre peuple travailleur vivant dans les régions deltaïque comme montagneuse, a dû, de génération en génération, subir les difficultés et privations, être opprimé par le féodalisme et le colonialisme, et passer de nombreuses années de guerre. Cependant, notre peuple est très héroïque, vaillant, ardent et laborieux. Depuis le jour où le Parti a été fondé, notre peuple le suit toujours et lui est très fidèle. Le Parti doit définir un très bon plan pour le développement économique et culturel afin d'améliorer continuellement les conditions de vie du peuple».

Le Président Hô Chi Minh suit avec fermeté la voie de l’indépendance du peuple liée au socialisme. L’éradication de la famine et le refus de la misère sont une exigence pressante pour la création et le développement du socialisme.

L’éradication de la famine et la réduction de la pauvreté sont un des critères importants de la justesse de la ligne, des politiques et des mesures d’édification et de développement du pays.

Dans la conjoncture où tout le Parti, toute l’armée et tout le peuple font écho aux mouvements d’émulation «Étudier et suivre l’exemple moral du Président Hô Chi Minh», plus que jamais, l’édification du pays et la pratique de l’éradication de la famine et du refus de la misère suivant la pensée du Président Hô Chi Minh doivent être portées à une nouvelle hauteur. L'esprit d'éradication de la misère et de la réduction de la pauvreté selon la pensée de Hô Chi Minh doit devenir la raison d'être, l'aspiration du peuple vietnamien à surmonter les difficultés et à œuvrer pour faire du Vietnam un pays riche, puissant, à la société démocratique, équitable et civilisée.

NDEL/VNA