Préservation et valorisation des valeurs du « nha nhac Huê » - Patrimoine culturel de l’humanité

Mercredi, 10 janvier 2018 à 11:23:05
 Font Size:     |        Print
 

Une représentation du "nha nhac" à Huê. Photo: http://www.vietnamtourism.com

Nhân Dân en ligne - Le « nha nhac Huê » (musique de la cour royale vietnamienne ) figure , le 7 novembre 2003 sur la Liste représentative d’un des 28 chefs-d’œuvre du patrimoine culturel immatériel de l’humanité lors d’une cérémonie tenue à Paris en France. Il s’agit du premier patrimoine immatériel du Vietnam prescrit dans cette liste.

* Le « nha nhac de Huê », patrimoine culturel immatériel et oral de l’humanité

Le « nha nhac de Huê (musique de la cour royale vietnamienne) existe depuis le XIIIème siècle, mais il n’a atteint son summum que sous la dynastie des Nguyên (1802-1945). Les rois des Nguyên considèrent le « nha nhac » comme une musique officielle de la cour. Sous la dynastie des Nguyên, le « nha nhac » est devenu une partie immanquable des rites, avec une centaine de différentes cérémonies chaque année.

Doté d’un riche contenu, il est censé un moyen de communication et d’expression respectueuse à l’égard des esprits et des rois, outre un moyen d’expression des idées philosophique et des perceptions de l’univers des Vietnamiens.

Après la reconnaissance en tant que patrimoine culturel immatériel de l’humanité, selon les recommandations de l’UNESCO, le Département des patrimoines culturels du Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, en partenariat avec le Centre de conservation des vestiges de l’ancienne capitale impériale de Huê, a organisé des formations à l’intention des artistes, « trésor humain vivant de Huê », aux fins d’établir un réseau des « trésor humains vivants » du Vietnam. La contribution de ces artistes , ces dernier temps ont enrichi les valeurs du patrimoine culturel de Huê.

*Préservation et valorisation des valeurs du « nha nhac de Huê »

Pour la préservation et la valorisation de la richesse du « nha nhac », l’UNESCO a financé à hauteur de 159 000 dollars, outre la contrepartie du gouvernement vietnamien d’un montant de 190 000 dollars.

Un numéro du "nha nhac" interprété au Théâtre Duyêt Thi Duong. Photo: VNA

La musique de la cour royale de Huê est de plus en plus valorisée lorsqu’elle est reconnue par l’UNESCO patrimoine culturel immatériel et oral de l’humanité. Au cours de ces 13 dernières années, le Centre de Conservation des vestiges de l’ancienne capitale impériale de Huê a sélectionné et préservé plus de 10 genres musicaux pour le rite « tê giao » (sacrifice au Ciel et à la Terre), 9 genres musicaux pour le rite « tê miêu » (sacrifice au temple des ancêtres du roi ), 5 airs de musiques dans les cérémonies « Doan Duong », « Van Tho » et « Têt traditionnel », 40 airs musicaux avec l’équipe Tiêu nhac (grande musique) et 10 airs musicaux interprétés lors de la présence du roi.

En plus, de nombreux numéros ont été montés et interprétés par le Théâtre Duyêt Thi Duong. Selon le directeur de ce Théâtre, Truong Tuân Hai, 15 figures de danses royales ont été composées, d’autres anciennes figures de danses ont été également reconstituées comme « lân mâu xuât lân nhi » (littéralement la licorne mère donne naissance à la petite licorne), outre 13 autres figures de danse comme « Huyên Trân », « Lông Diêp », etc.

Le Théâtre Duyêt Thi Duong, construit il y a 200 ans, a récemment été restauré, il a exploité et reconstitué des œuvres typiques qui risquent de perdition pour les présenter au public .

NDEL