Le PM appelle les investisseurs sud-coréens à étendre leurs activités au Vietnam

Vendredi, 09 novembre 2018 à 08:59:41
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le président du groupe SK, Chey Tae-won, le 8 novembre à Hanoi. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre (PM) du Vietnam Nguyên Xuân Phuc a souhaité que les investisseurs de la République de Corée et du groupe SK en particulier continuent d'étendre leurs activités au Vietnam.

Lors d'une rencontre à Hanoi le 8 novembre avec le président du groupe SK, Chey Tae-won, le PM Nguyên Xuân Phuc a demandé au groupe SK, une multisectorielle opérant dans les domaines de l'énergie, des télécommunications et des technologies de l'information, de continuer à soutenir les orientations du gouvernement vietnamien dans le développement économique, notamment dans la quatrième révolution industrielle.

Nguyên Xuân Phuc a ajouté que le gouvernement vietnamien avait chargé le Ministère du Plan et de l'Investissement d'étudier une stratégie nationale et avait demandé au groupe SK de s'associer à cet effort. Il a salué le soutien du groupe à la construction d’un centre national de l’innovation, élément important de la stratégie de la 4e Révolution industrielle du Vietnam.

Il a déclaré que le gouvernement vietnamien intensifiait l'actionnarisation et le désinvestissement dans des entreprises d'État importantes et efficaces, principalement dans les domaines des télécommunications, de la chimie, de l'industrie de transformation, des boissons, de l'aviation et de l'énergie.

Le gouvernement vietnamien encourage toujours les investisseurs étrangers, y compris le groupe SK, dotés de capacités financières, de compétences, de marques et de marchés, à participer au processus en tant qu'investisseurs stratégiques, a-t-il déclaré.

Comme le Vietnam compte près de 700 000 entreprises, le chef du gouvernement a suggéré au groupe SK de connecter les petites et moyennes entreprises (PME) vietnamiennes via sa chaîne de valeur et son marché mondial tout en favorisant les investissements dans des domaines aussi performants que les semi-conducteurs, le développement urbain intelligent, la pétrochimie, le pétrole et le gaz, les énergies renouvelables, les économies d'énergie et les technologies de l'information.

Il a ajouté que le gouvernement vietnamien s'employait à améliorer le climat des affaires, créant ainsi des conditions favorables pour les investisseurs, y compris ceux de la République de Corée.

Le président du groupe SK, Chey Tae-won, pour sa part, a déclaré que son groupe avait lancé plusieurs nouveaux projets au Vietnam, notamment son investissement dans Masan Vietnam, et souhaitait investir dans d'autres groupes privés du pays. Il a ajouté que le groupe SK s’intéressait à l’actionnarisation des entreprises publiques du Vietnam, à la protection de l’environnement et à des activités sociales dans le pays.

Chey Tae-won a affirmé que le groupe SK ferait de son mieux dans les domaines des affaires au Vietnam, contribuant ainsi au développement socio-économique du pays et à la consolidation des relations bilatérales.

Il a ajouté que son groupe souhaitait proposer des idées pour développer davantage de PME vietnamiennes de manière à atteindre un million d'entreprises d'ici 2020, et proposer des mesures pour protéger l'environnement et promouvoir les technologies de traitement environnemental au Vietnam.

VNA/NDEL