À la découverte des vertus des femmes vietnamiennes avec l’ambassadrice adjointe américaine

Vendredi, 09 mars 2018 à 11:09:23
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - À l’occasion de la Journée internationale des Femmes (8 mars), l’ambassadrice adjointe des États-Unis, Caryn R.McClellard, et l’épouse de l’ambassadeur américain au Vietnam, Nami Kritenbrink, ont rendu visite le 8 mars, au Musée des femmes du Vietnam à Hanoï.

Lors de la réception, la directrice du Musée des Femmes du Vietnam, Nguyên Thi Bich Vân, a présenté le musée, les traditions héroïques des femmes vietnamiennes ainsi que leur rôle dans la vie quotidienne.

En visitant toutes les expositions du musée, l’ambassadrice adjointe américaine Caryn R. McClellard a accordé beaucoup d’attention au rôle des femmes vietnamiennes dans la famille et dans la communauté sociale, à la diversité des cérémonies et rites traditionnelles du Vietnam comme le mariage à la vietnamienne, à la médecine végétale pour les femmes, etc.

Caryn R. McClellard s’intéresse également au mariage traditionnel de l’ethnie Dao.

Notamment, elle a pris en haute considération la pensée du peuple vietnamien sur le rôle des femmes dans la vie quotidienne à travers le culte de la Déesse-Mère (pour mieux comprendre le rituel « Hâu dông »), une croyance ancestrale encore pratiquée par nombre de Vietnamiens. Le culte de la Déesse-Mère considère la nature comme la Mère.

La diplomate américaine apprécie hautement le titre de « Mère héroïne du Vietnam » en tant qu’un respect et une reconnaissance de la Patrie, du Parti communiste et de l’État vietnamien envers les sacrifices des femmes méritantes pour la libération nationale. Leurs contributions seront toujours des exemples brillants pour les générations futures.

Au Vietnam, l’image des femmes de la campagne ou des vendeuses ambulantes en ville portant une palanche et les deux paniers est familière. Il s’agit d’un symbole du dévouement de la femme traditionnelle vietnamienne qui devait, à elle seule, porter le fardeau, non seulement de sa famille, mais encore celui de la famille de son mari.

Une expérience inoubliable de l’ambassadrice adjointe américaine au Vietnam avec le moulin à maïs traditionnel.

La peintre Van Duong Thanh présente à l’ambassadrice adjointe ses œuvres dans son exposition artistique « La Mère et la Nature ».

« La femme vietnamienne n’est pas seulement une travailleuse dévouée et courageuse, sachant s’organiser au mieux pour le bien-être de sa famille, mais également contribuant de manière appréciable à la protection et à l’édification nationale. Je prends en haute estime la véritable beauté intérieure des femmes vietnamiennes. Malgré les changements culturels au cours des nombreux siècles et l’intégration internationale aujourd’hui, la plupart des femmes vietnamiennes gardent encore leurs valeurs et la quintessence particulière de leur culture », a déclaré Caryn R.McClellard.

MINH DUY/NDEL