Le poète Mai Van Phân, exporteur des vers vietnamiens

Vendredi, 12 janvier 2018 à 11:07:01
 Font Size:     |        Print
 

Photo: http://baoquocte.vn/

Nhân Dân en ligne - Il est probable que peu de gens connaît le poète Mai Van Phân, mais en découvrant l’éventail de ses poèmes, on ne manque d’être surpris devant ses performances et ses méthodes permettant à ses poèmes de voyager partout dans le monde.

Mai Van Phan est le 2e poète vietnamien et le 10ème poète de l’Asie du Sud-Est, qui s’est vu décerner le prix littéraire suédois Cikada 2017. Cependant, c’est n’est pas là son premier succès à l’étranger, car ses poèmes ont été traduits en 25 langues ces dernières années.

Photo: http://baoquocte.vn/

La recherche sans-cesse de la rénovation

On peut dire qu’il a donné l’exemple de rénovation dans la littérature vietnamienne contemporaine. Commençant sa carrière de poète durant les années 80 du siècle dernier , il a rénové sans cesse ses méthodes de composition pour donner une nouvelle beauté à la poésie, mais s’oriente toujours vers les valeurs essentielles : sincérité, humanisme et esthéticité .

Il essaie toujours de découvrir et de faire des études sérieuses des écoles poétiques occidentales pour avoir l’innovation et suivre les tendances poétiques modernes. Plus particulièrement, son recueil de poèmes « Bâu troi không mai tre » (À Ciel Ouvert), s’est vu décerner le prix de l’Association des écrivains du Vietnam en 2010, ce qui marque un jalon important dans son innovation des poèmes.

Recherche d’une voie d’intégration

En constatant que la belle poésie doit être liée à l’âme harmonieuse partout sur la Planète Terre, Mai Van Phan a souligné que la diversité du style contribuera à la création d’un monde spirituel beau, aidant à convaincre les lecteurs. Ses 14 recueils de poèmes publiés et traduits en plusieurs langues étrangères, dont l’anglais, le français, le suédois, ont aidé ses vers à se présenter à de nombreux lecteurs étrangers.

Ses poèmes ont été présentés dans les journaux et les magazines de plusieurs pays, dont la Nouvelle-Zélande, l’Angleterre, la France, les États-Unis, le Canada, l’Australie, l’Inde, la République de Corée, l’Indonésie, la Thaïlande. En décembre 2012, son recueil de poèmes «Bâu troi không mai che » ( A Ciel ouvert ) est devenu un des 100 recueils de poèmes les plus vendus de l’Amazon.

En juin 2014, ses trois recueils de poèmes ont figuré dans le Top 10 des 100 recueils de poèmes asiatiques les plus vendus de l’Amazon, dont deux recueils de poèmes en bilingue vietnamien-anglais (« Ra vuon chùa cat co »/ Grass Cutting in a Temple Garden, « Nhung hat giông cua dêm và ngày »/ Seeds of Night and Day) et un recueil de poèmes en bilingue vietnamien et français « Bâu troi không mai che »/ À Ciel Ouvert).

En Suède, depuis 2009, les poèmes de Mai Van Phan ont été traduits en langue suédoise et publiés dans le recueil « Till:igar - tolv vietnamesiska poeter ». Selon les prévisions, ce recueil spécial sera publié en langue suédoise par la maison d’éditions Tranan.

Selon le président du jury du prix littéraire suédois Cikada 2017, Lars Vargö, Mai Van Phân est digne du Prix littéraire suédois Cikada 2017 pour ses contributions et son aspiration dans sa poésie . À travers ses poèmes, Mai Van Phân a aidé les lecteurs suédois à connaître mieux les gens vietnamiens et leur vie, ce qui sert de passerelle importante de l’amitié entre le Vietnam et la Suède.

NDEL