Découvrir les pagodes khmères à Soc Trang

Jeudi, 10 août 2017 à 10:57:59
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration: VOV.
 Font Size:     |  

Nhân Dân en ligne - La province de Soc Trang, dans le Sud, abrite un grand nombre de Khmers. Majoritairement adeptes du bouddhisme, ils fréquentent assidûment les pagodes et participent activement aux activités culturelles traditionnelles de la communauté.

On recense 99 pagodes khmères dans la province de Soc Trang. Kh’leang, Mahatup (pagode des chauves-souris), Dât set (Buu Son Tu) et Sàlôn (Chen Kiêu)… sont les plus célèbres et les plus belles.

Construite en 1815, la pagode Sàlôn est située dans la commune de Dai Tâm, à 12 kms de Soc Trang. Ses murs sont décorés de milliers de morceaux de céramiques de couleurs chatoyantes. Chim Chot, chef du conseil d’administration de la pagode, explique: «La pagode a été bombardée pendant la guerre. Le bonze supérieur, responsable de la pagode et le conseil d’administration ont collecté des dons pour la reconstruire. Son architecture est singulière car ses murs ont été parés de tessons de céramiques multicolores. Son nom «Chén Kiêu»en vietnamien ou Sàlôn en langue khmère, évoque ce travail original.»

A l’instar des pagodes d’architecture khmère, Sàlôn se distingue par ses trois toits richement décorés qui symbolisent la paix et le Nirvana. Ses murs arborent des peintures décrivant la vie de Bouddha depuis sa naissance jusqu’au Nirvana. Le sanctuaire abrite 20 statues de Bouddha merveilleusement ouvragées.

La pagode Kh’leang est la plus ancienne à Soc Trang. Située au 71 rue Mâu Thân, elle est entourée de palmiers à sucre, une plante typique des Khmers. La porte principale est richement décorée de motifs multicolores, emblématiques de l’identité culturelle khmère. Ses trois toits évasés sont décorés de motifs d’animaux et d’oiseaux, symboles de l’entente entre Bouddha, les hommes et le Ciel. Le principal sanctuaire est soutenu par 16 colonnes en bois doré, magnifiquement sculptées de bas-reliefs représentant des scènes de la vie de Bouddha. En son centre, prône une statue de Bouddha assis sur un trône de lotus, mesurant près de 7 mètres, fondue en 1916.

La pagode Mahatup, en langue khmère, ou pagode des chauves-souris, est le seul lieu de la région où est pratiqué le culte de Shakyamuni. Située au 73B rue Lê Hông Phong, elle abrite des milliers de chauve-souris qui vivent pendues à un groupe d’arbres, situé derrière le sanctuaire. Dans la cour, une troupe de musique traditionnelle est en train de jouer des morceaux de musique folklorique. Trinh Tiên, un membre de la troupe, explique: «Notre troupe se produit à la pagode pendant les fêtes de Chol Thnam Thmay et Dolta. Par notre musique, nous exprimons notre respect à Bouddha.»

La pagode Mahatup a été construite au 16ème siècle. Elle est sans nul doute la plus belle pagode d’art khmer dans le Delta du Mékong. Dans le principal sanctuaire, se trouve la statue de Shakyamuni, haute de 2m et une statue de Bouddha au dos du serpent Muchalinda.

La pagode Dât Set - terre argileuse en français, a été construite en 1906 par un certain Ngô Kim Tây. C’est la seule pagode à l’architecture Viêt. Sa toiture est soutenue par 24 colonnes décorées de dragons en argile et elle abrite 1.991 statues en argile.

Les pagodes khmères occupent une place importante dans la vie communautaire. Trâm Sanh, un habitant de la commune de Dai Tâm, district de My Son, indique: «La pagode est le lieu où sont organisées les activités culturelles et spirituelles des Khmers. Les fidèles se rendent à la pagode pour honorer le culte de Bouddha conformément à leur croyance.»

Les pagodes khmères font la richesse de la province de Soc Trang. Toutes différentes, elles sont le fruit de l’extraordinaire créativité architecturale khmère et offrent, le temps d’une visite, de goûter aux valeurs spirituelles et culturelles du peuple khmer.

THU HOA/VOV