Potentiel de la mer et des îles du Vietnam

Mercredi, 07 janvier 2015 à 06:56:28
 Font Size:     |        Print

Nhân Dân en ligne - La mer et les océans représentent une position extrêmement importante dans la vie économique, et politique mondiale et est considéré comme «une espace de vivre» de l’humanité dans l’avenir. Alors, empiéter sur la mer pour exploiter ses ressources naturelles et la maîtriser devient une tendance incontournable, une stratégie de développement de nombre de pays.

Étant un pays côtier à l’Est de la péninsule indochinoise, le Vietnam est bordé de 3.260 km de côte et une superficie de la mer de plus d’un million de mètres carrés, soit trois fois plus que sa superficie sur le plateau continental. Il abrite plus de 3.000 îles qui s’émergent du Golf de Bac Bô à celui de Thaïlande. Particulièrement, il y a deux archipels Hoàng Sa (Paracels) et Truong Sa (Spratly) isolés de la côte du Vietnam, tout ce qui fait les caractéristique du territoire vietnamien et de sa diversification en matière de nature et de ressources naturelles.

La Mer Orientale et les régions maritimes et insulaires du Vietnam rêvent une position très importante dans l’oeuvre d’édification et de protection de la Patrie et présentent ainsi des risques de déstabilisation, menacent la souveraineté et les intérêts maritimes du pays. La mer préserve les secrets du passé, a témoigné des exploits glorieux dans l’histoire de lutte et sauvegarde du pays vietnamien. La mer fait vraiment partie de la Patrie du Vietnam, un patrimoine naturel du peuple.

En plus, la mer se relie étroitement à la production et à la vie des Vietnamiens, et joue un rôle extrêmement important dans l’oeuvre d’industrialisation et de modernisation du pays. Ce rôle de la mer est valorisé surtout pour développer le commerce international en Mer Orientale dont le large du Vietnam joue un rôle très signifiant sur les plans économique, politique et demeure depuis longtemps un facteur incontournable dans la stratégie de développement non seulement des pays partageant la Mer Orientale mais encore des puissances de navigation maritime du monde.

Au 21e siècle, comme d’autres pays, le Vietnam s’élargit vers la mer en vue de développer ses potentialités économiques car la mer qui abrite dans son fonds, du pétrole et du gaz, une richesse surdominante du large du Vietnam dont les réserves en gaz et en pétrole au large du Vietnam représentent 25% du montant en la matière de la Mer Orientale, permet d’exploiter du 30.000 au 40.000 barils par jour, soit 20 millions de tonnes par an. Bien que les ressources en pétrole ne sont pas énormes, il restent très vitales pour le Vietnam qui entre en phase d’industrialisation et de modernisation. Sans compter le pétrole, le Vietnam abrite quelques 3.000 milliards de mètres cubes de carburants par an en réserves. Le fonds de la mer recèle de rares minerais : étain, titane, quartz, aluminium, fer, cuire, nickel… et de rares terres.

Les ressources aquatiques du Vietnam sont riches par rapport à d’autres pays dans la région. Sans compter les poissons, la mer vietnamienne a des êtres marins à haute valeur économique tels que crevettes, crabes, sèches, holothurie, algue marine… On a recensé dans la mer vietnamienne, plus de 2.000 espèces de poissons dont les réverses sont estimées de 3 à 4 millions de tonnes et une centaine d’espèces de poissons à haute valeur économique.

Au Vietnam, de grands estuaires sont bien répartis, à chaque vingtaine de km sur la côte. Les baies représentent 60% le long de la côte dont 12 grandes baies, prélude au développement des ports et de la navigation maritime du pays. Le Vietnam compte 8 grands ports qui se trouvent à Quang Ninh, Hai Phong (au Nord-Est), Cua Lo, Dà Nang, Quy Nhon, Nha Trang (au Centre), Vung Tàu et Hô Chi Minh-Ville (au Sud), d’une capacité de manutention de plus de 10 millions de tonnes de par an.

Les ressources du tourisme maritime sont énormes et un grand atout du Vietnam. Les plages s’éloignent du Nord au Sud, de la province de Mong Cai jusqu’à la province de Ha Tien avec les plages réputées pour leur beauté telles que les plages Trà Cô (au Nord-Est), Sâm Son, Cua Lo, Nha Trang (au Centre), Vung Tàu (au Sud)… Quelques sites du tourisme maritime du Vietnam est mondialement reconnus: la Baie de Halong qui est reconnue deux fois par l’UNESCO* comme patrimoine naturel mondial ou la Baie de Nha Trang est élue l’une de plus belles baies du monde ou encore la plage de Dà Nang est élue par la revue Forbes, l’une des six magnifiques plages de la planète.

D’un tel potentiel du tourisme marin, le Vietnam devrait élaborer une stratégie à long terme portant sur la valorisation des atouts d’un pays côtier liée au développement de l’économie marine, de la sécurité et de la défense. Ce pour faire du Vietnam un pays côtier puissant et de l’économie maritime vietnamienne une branche économique de point, capable de répondre aux exigences de l’ère d’industrialisation et de modernisation du pays.

* UNESCO: Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture.

NDEL